Mythes boliviens

La Bolivie ayant appartenu à l’empire Inca, on retrouve dans la mythologie bolivienne de nombreux mythes et légendes de la mythologie inca, que nous partagerons dans notre article Mythes péruviens – incas.  Cependant, nous ne pouvions occulter quelques mythes qui se sont développés autour du lac Titicaca, censé être le berceau des Incas.

· MYTHE DE LA CREATION DU LAC TITICACA

Il y a très longtemps, le lac Titicaca était une vallée fertile peuplée d’hommes vivant heureux et tranquilles. Rien ne leur manquait ; la terre était riche et leur procurait tout ce dont ils avaient besoin. Sur cette terre on ne connaissait ni la mort, ni la haine, ni l’ambition.

Les Apus, les dieux des montagnes, protégeaient les êtres humains. Ils ne leurs interdisaient qu’une seule chose : personne ne devait monter au sommet des montagnes où brûlait le Feu Sacré.

Pendant longtemps, les hommes ne pensèrent même pas à enfreindre cet ordre des dieux. Mais le diable, esprit malin condamné à vivre dans l’obscurité, ne supportait pas de voir les hommes vivre si paisiblement dans la vallée. Il s’ingénia à diviser les hommes en semant la discorde. Il leur demanda de prouver leur courage en allant chercher le Feu Sacré au sommet des montagnes.

Alors un beau jour, dès l’aube, les hommes commencèrent à grimper au sommet des montagnes, mais à mi-chemin ils furent surpris par les Apus. Ceux-ci comprirent que les hommes leur avaient désobéi et décidèrent de les exterminer. Des milliers de pumas sortirent des cavernes et se mirent à dévorer les hommes qui suppliaient le diable de les aider. Mais celui-ci restait insensible à leurs suppliques.

Voyant cela, Inti, le dieu du Soleil, se mit à pleurer. Ses larmes étaient si abondantes qu’en quarante jours elles inondèrent la vallée. Un homme et une femme seulement parvinrent à se sauver sur une barque en jonc. Quand le Soleil brilla à nouveau, l’homme et la femme n’en croyaient pas leurs yeux : sous un ciel bleu et pur, ils étaient au milieu d’un lac immense. Au milieu des eaux flottaient les pumas qui s’étaient noyés et s’étaient transformés en statues de pierre.

Ils appelèrent alors le lac « Titicaca », le lac des pumas de pierre.

DSCN4971

· MYTHE DE LA CREATION DE LA CIVILISATION INCA – L’ISLA DEL SOL

Sur les terres qui se trouvent au nord du lac Titicaca, des hommes vivaient comme des bêtes féroces. Ils n’avaient pas de religion, ni de justice, ni de villages. Ces êtres ne savaient pas cultiver la terre et vivaient nus. Ils se réfugiaient dans des cavernes et se nourrissaient de plantes, de baies sauvages et de viande crue.

Inti, le dieu Soleil, décida qu’il fallait civiliser ces êtres. Il demanda à son fils Ayar Manco et à sa fille Mama Ocllo de descendre sur la terre pour bâtir un grand empire. Ils enseigneraient aux hommes les règles de la vie civilisée et leur apprendrait à vénérer leur dieu créateur, le Soleil.

Mais avant, Ayar Manco et Mama Ocllo devraient fonder une capitale. Inti leur confia une baguette d’or en leur disant ceci : « Depuis le grand lac, où vous arriverez, marchez vers le nord. Chaque fois que vous vous arrêterez pour manger ou dormir, plantez cette baguette d’or dans le sol. Là où elle s’enfoncera sans le moindre effort, vous bâtirez Cusco et dirigerez l’Empire du Soleil. »

Le lendemain matin, Ayar Manco et Mama Ocllo apparurent entre les eaux du lac Titicaca, sur l’Isla del Sol, qui est considéré comme le point de départ de la civilisation inca. La richesse de leurs vêtements et la brillance de leurs bijoux firent vite comprendre aux hommes qu’ils étaient des dieux. Craintifs, les hommes les suivirent en cachette. Ayar Manco et Mama Ocllo se mirent en marche vers le nord. Les jours passèrent sans que la baguette d’or ne s’enfonce dans le sol.

Un matin, arrivés dans une belle vallée entourée de montagnes majestueuses, la baguette d’or s’enfonça tout doucement dans le sol. C’était là qu’il fallait construire Cusco, le « nombril » du monde, la capitale de l’Empire du Soleil.

Ayar Manco s’adressa aux hommes qui les entouraient et commença à leur apprendre à cultiver la terre, à chasser, à construire des maisons, etc…

Mama Ocllo s’adressa aux femmes et leur apprit à tisser la laine des lamas pour fabriquer des vêtements. Elle leur enseigna aussi à cuisiner et s’occuper de la maison…

C’est ainsi que Ayar Manco, devenu Manco Capac, en compagnie de sa soeur Mama Ocllo, s’assit sur le trône du nouvel Empire du Soleil. A partir de ce jour, tous les empereurs Incas, descendants de Manco Capac, gouvernent leur empire avec leur soeur devenue épouse.

Source : www.americas-fr.com

DSCN4762

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s