Pokhara

Après 10 jours de trek, nous avons décidé de faire une halte détente et récupération à Pokhara dont tout le monde nous vantait les mérites, pour son lac, son climat, et son ambiance relaxante. Nous avons suivi les conseils de nos potes trekkeurs autrichiens et nous avons débarqué après le trajet de 12h sur les pistes défoncées à la pension de famille : The Mountain House. Et là, on doit avouer que trouver une chambre avec un lit double, une couette, une salle de bain privative, et une douche avec de la pression et de l’eau chaude, ça fait plaisir !

Nous avons tellement apprécié de nous poser que chaque jour nous avons décidé de prolonger d’un jour de plus, et finalement nous y avons passé 3 jours et 4 nuits. Au programme de cette pause : massage, barbier, balades le long du lac, un peu de shopping, jus de fruits frais face au coucher du soleil, repas avec les différents collègues trekkeurs que nous avons recroisés au fil de leur arrivée à Pokhara, et notamment Mathieu et Tamara que nous envions d’avoir pris un avion entre Jomson et Pokhara et qui sont finalement arrivés plus tard que nous, après l’annulation de leur avion suite aux conditions climatiques… Nous avons poussé, avec eux, jusqu’à la Pagode de la Paix, qui surplombe le lac Phewa Tal.

Cette pagode a été construite par des moines bouddhistes japonais promouvant la paix dans le monde. Nous avons décidé de nous y rendre en prenant d’abord une barque, pour ensuite gravir un sentier, extrêmement glissant, et sous une chaleur torride, avant de profiter du point de vue sur Pokhara et sur le lac. Comme d’habitude, la descente sur les pierres couvertes de mousse a été plus compliquée que la montée, mais nous avons beaucoup apprécié cette excursion.

Nous avons même eu suffisant de temps pour commencer à prendre quelques habitudes, ce qui est parfois agréable pendant un tour du monde, tant le quotidien est différent. L’une de ces habitudes fut le passage régulier à la German Bakery. Après deux mois en Asie, essentiellement constitués de riz, pâtes (certes variées, mais pâtes quand même), et pseudo pain (brioche, toast à l’anglaise, chappattis), trouver un vrai pain aux céréales a été digne de la découverte d’un véritable trésor. Quant aux pâtisseries dégustées à la German Bakery, on y repense encore en salivant. Et pour un prix défiant toute concurrence !

C’est donc après une très agréable halte à Pokhara que nous avons repris un bus pour Kathmandu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s